Que disent les chercheurs en info-comm sur Twitter ?

Si Twitter s’oriente de plus en plus vers la conversation et vers un modèle « à la Facebook », il reste néanmoins un outil intéressant et utile pour collecter de l’information, voire échanger avec des collègues. Dans une discussion récente avec une collègue doctorante, je lui soulignais combien cette plate-forme m’avait été utile durant ma thèse pour rester « connecté » aux chercheurs et actualités de mon domaine (sciences de l’information-communication). Sa réponse fut qu’elle n’avait pas le temps (et surement l’envie) de se créer un compte. Pour les collègues qui souhaitent donc tout de même profiter de cet outil pour faire de la veille, voici ci-dessous une cartographie sémantique et interactive alimentée par les tweets de 96 enseignant(e)s/chercheurs/doctorant(e)/docteurs francophones en info-comm.

Infomous pour faire de la veille

L’outil utilisé ici est infomous.com, dont je décrivais les fonctionnalités sur mon ancien blog. J’ai aussi pu l’utiliser dans le cadre de mes recherches.

Le principe général est assez simple : vous insérez des flux RSS, et l’outil regroupe les informations traitées par ces flux (ici des tweets) en les structurant par « clusters sémantiques ». Il suffit ensuite de cliquer sur un terme pour obtenir les tweets qui lui sont associés. L’avantage est l’aspect « interactif » : vous pouvez cacher les termes qui ne vous plaisent pas, cliquer directement sur le lien dans le tweet ou accéder au tweet en lui-même (en cliquant sur la date en bas à gauche), vous pouvez répondre directement à un tweet (ou le retweeter –si vous êtes connectés à Twitter), ouvrir la cartographie dans un pop-up…

L’intérêt est alors de pouvoir lire en fonction de termes génériques un ensemble d’informations qui ont été tweetée ou retweetées par les profils que j’ai pu identifier. Je travaille sur ces tweets depuis un mois, et mon objectif est (si un jour j’ai le temps) de produire une analyse des informations diffusées sur Twitter par les chercheurs en info-comm. En attendant, je trouve cet outil pratique pour avoir une vue d’ensemble de ce que racontent mes collègues, et j’espère donc que pour vous aussi ce le sera.

Quelques limites/défaut d’Infomous… L’algorithme de traitement sémantique est prévu pour la langue anglaise. De fait, certains termes peuvent être inappropriés ou vides de sens en français, voire tronqués. J’ai déjà effectué un tri sur ces termes, mais de nouveaux peuvent apparaitre. De plus, la mise à jour de la cartographie est liée à celle des flux RSS usités (j’ay viens ensuite), mais impossible de savoir à quel moment et avec quelle fréquence Infomous prend en compte ces mise à jour des flux. En somme, n’hésitez pas à rafraichir de temps en temps la cartographie pour obtenir de nouveaux résultats. Enfin, les nuages de mots-clés sont censés s’animer, mais l’intégration WordPress ne semble pas le permettre… A voir comment je vais gérer cela sur le court-terme.

Et pour celles et ceux qui voudrait jouer un peu plus avec la carto et obtenir les flux RSS, voici un lien direct : http://infomous.com/node/59371. Vous pourrez ainsi : choisir le nombre de termes qui doivent apparaitre (limité à 50 pour ma part), la taille de la typographie, ajouter ou supprimer des éléments linguistiques (adjectifs, verbes, etc.), ajouter des termes à mettre en avant ou en supprimer d’autres. Et donc vous trouverez aussi un lien pour afficher (ou reprendre) les flux RSS que j’ai créé depuis Twitter (sous la description de la cartographie).

 

Méthodologie et limites

Pour le « cadre méthodologique » global de mon approche de la veille par infomédiation sociale, je vous renvoie vers cet article sur mon blog, ou plus largement à mes autres travaux. Certains outils que j’utilisais ayant disparu (comme Yahoo Pipes), j’ai ici fait au plus simple. Avec ce risque inhérent aux outils gratuits : ils peuvent disparaitre du jour au lendemain, ou devenir payants (très probable pour Infomous –alors autant en profiter maintenant :-)). Voici les étapes.

J’ai sélectionné les comptes Twitter grâce à https://moz.com/followerwonk/sort en premier lieu. J’ai utilisé divers termes et synonymes : « info-com », « maitre de conférences en SIC », « chercheur en sciences de l’information et de la communication », etc. Première limite : de nombreux collègues (comme @affordanceinfo) ne précisent pas leur statut dans leur biographie Twitter… Au-delà de celles et ceux que je connais, je suis aussi passé par les comptes Twitter de labos ou d’UFR en info-comm. Bien évidemment, il me manque du monde : n’hésitez pas à me proposer des comptes en commentaire.

J’ai ensuite utilisé l’outil http://twitrss.me pour générer un flux RSS à partir des comptes. Je remarque que cet outil aspire au moins les 50 derniers tweets (puis fait des mises à jour). Cela explique certains « vieux tweets » dans la cartographie, et amène un constat : peu de collègues tweetent régulièrement.

Puis j’ai fusionné l’ensemble de ces flux avec http://www.rssfusion.org. La fréquence de rafraichissement de cet outil est assez variable, mais de nouveaux messages apparaissent environ toutes les heures. Puis Infomous les traitent, etc.

Etant donné la guerre que Twitter a livrée aux flux RSS, je ne garantis pas la pérennité de ce système. Je suis en train de tester de nouveaux outils et de nouvelles méthodes (ce qui a aussi motivé ce billet de blog –me mettre à jour pour mes cours de veille stratégique)… A voir sur le moyen/court terme donc !

Pour conclure, je suis preneur de toutes vos remarques. J’insiste sur le fait que j’affine au fur et à mesure tout cela, et que ce système est loin d’être parfait (surtout la partie Infomous). Si vous souhaitez accéder à l’historique des Tweets (depuis un mois) ou aller plus loin pour des recherches ou autre, n’hésitez pas à me contacter. Et dans quelques temps, je proposerai des analyses à partir de ce que j’ai pu observer…


9 réflexions au sujet de « Que disent les chercheurs en info-comm sur Twitter ? »

      • Bonjour,

        Il est possible de créer rapidement des flux RSS très personnalisables sur queryfeed : https://queryfeed.net/

        Avantages, c’est gratuit, sans inscription préalable et cela fonctionne pour Twitter, Facebook et Google +

        Inconvénients, on ne maitrise pas le délai d’actualisation du flux créé, ni le nombre d’items…

  1. Ping : Que disent les chercheurs en info-comm sur Twitter ? [expérience utilisant Infomous, Twitrss.me et RSS Fusion] | Sivva

  2. Ping : Réseaux sociaux et chercheurs | Pearltrees

  3. Ping : A voir | Pearltrees

  4. Bonjour et merci pour cet article.
    Avant de me lancer sur l’outil Infomous, j’aurais juste aimé savoir le temps nécessaire au paramétrage.
    En tout cas, je suis impressionnée par votre travail.

    Cordialement
    Alice

  5. Ping : Exemple d’utilisation de l’outil Infomous par une ONG » Animaveille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *